COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
 
Seringues au centre de tri de Victoriaville
GAUDREAU ENVIRONNEMENT PREND LES DEVANTS POUR LA SÉCURITÉ DE SES TRAVAILLEURS
 
Victoriaville, le 18 juin 2013 – Gaudreau Environnement et ses partenaires régionaux amorcent une vaste campagne de sensibilisation visant à freiner le phénomène inquiétant des seringues qui se retrouvent de plus en plus nombreuses au centre de tri de Victoriaville, menaçant la santé des employés. Quatre d’entre eux ont d’ailleurs été piqués par des seringues ces dernières années.
 
De mai 2012 à décembre 2012, Gaudreau Environnement a recensé quelque 142 seringues à son centre de tri de Victoriaville. En 2013, à ce jour, 96 seringues ont menacé la santé des trieurs. « Il faut savoir que chaque seringue qui se retrouve sur les tables de triage, mélangée à d’autres matières, représente un danger important. Chaque seringue trouvée est une seringue de trop », insiste M. Johnny Izzi, directeur général de Gaudreau Environnement.
 
CAMPAGNE CHOC
Dès aujourd’hui, des dépliants et des affiches sous le thème J’ai peur d’aller travailler. Et vous? seront distribués sur tout le territoire desservi par le centre de tri de Victoriaville. « Nous avons voulu donner un visage à cet enjeu, le rendre humain. Il est important que la population ‒et plus particulièrement les usagers de seringues‒ comprenne qu’il y a des travailleurs qui manipulent les matières recyclables pour les trier. Ces employés courent un très grand risque lorsque des seringues sont dissimulées à travers les matières », soutient Mme Jessica Dessureault, agente aux communications chez Gaudreau Environnement.
 
Quatre employés de Gaudreau Environnement ont été piqués par des seringues souillées au cours des dernières années, uniquement à Victoriaville. Heureusement, ils n’ont pas été infectés, mais le processus de vérification pour en avoir la certitude a été long et stressant, autant pour les travailleurs que pour leurs proches. Pendant un an, ces employés ont dû se rendre régulièrement à l’hôpital pour effectuer plusieurs tests et attendre avec angoisse les résultats.
 
L’enjeu des seringues n’est pas unique à la région des Bois-Francs. Ce printemps, un cinquième employé s’est également piqué dans un centre de tri de Rimouski, Récupération de la Péninsule, opéré par Gaudreau Environnement. Cette personne vit actuellement le lourd processus de vérification.
 
« Dans certains cas, les seringues arrivent seules, d’en d’autres, en grande quantité. À titre d’exemple, en juillet 2012, nous en avons compté 75 en 30 minutes! Nécessairement, quand une telle situation arrive, la tension monte. Les employés deviennent plus craintifs et modifient leur façon de travailler », explique Nathalie Hamel, contremaîtresse au centre de tri de Victoriaville.
 
Toutes les seringues retrouvées ne sont pas souillées; elles n’ont pas nécessairement servi à l’injection de drogues ni été utilisées par des personnes infectées par le VIH. Elles peuvent même être neuves. Pour les trieurs, l’origine de la seringue demeure toutefois inconnue lors de l’accident. Elles peuvent avoir servi à l’injection de médication, de façon sécuritaire, puis avoir été placées dans des contenants prévus à cet effet, mais se retrouver tout de même au recyclage.
 
« Les seringues sont des déchets biomédicaux. En aucun cas elles doivent être jetées dans le bac de récupération, ni même dans le bac à déchets. Nos outils présentent la procédure à suivre, qui consiste essentiellement à se procurer un contenant sécuritaire en pharmacie », explique Jessica Dessureault.
 
DES PARTENAIRES ACTIFS
Parmi les partenaires de cette vaste campagne de sensibilisation, notons Gesterra, la Ville de Victoriaville, le Centre de santé et de services sociaux d'Arthabaska-et-de-l'Érable (CSSSAE), Diabète Bois-Franc, les Groupes de Médecine de Famille des Bois-Francs, l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec, l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires et la Table de concertation sur les dépendances Arthabaska-Érable.
 
Le CSSSAE se dit préoccupé et concerné par la multiplication des seringues au centre de tri, dont la majorité provient d’un usage médical. Rappelons que le CSSSAE a d’ailleurs mis en place, il y a plusieurs années, un programme gratuit de collecte et de récupération des aiguilles et des seringues usagées.
 
« Au cours des prochains mois, nous rencontrerons tous les pharmaciens sur le territoire afin de les sensibiliser à la problématique du centre de tri, et leur remettre dépliants et affiches. Nous insisterons du même coup sur le rôle qu’ils peuvent jouer en renseignant adéquatement les utilisateurs de seringues », a déclaré Mme Martine Fréchette, coordonnatrice de la santé publique et du développement des communautés au CSSSAE.
 
La MRC d’Arthabaska, consciente de la gravité de la situation, a également accepté de participer à la campagne et de la soutenir financièrement à travers sa propre campagne Victoriaville et sa région. unavenirprospere.com.
 
-30-
 
 
SOURCE :
Gaudreau Environnement | www.gaudreauenvironnement.com
 
POUR INFORMATION ET ENTREVUE :
Anne-Marie-A. Savoie | Fernandez Communication | annemarie@fernandezcom.ca |
T 418 704-1559, poste 228 | C 418 934-7448
 
 
 
 
FAITS SAILLANTS
 
 
TERRITOIRE DESSERVI PAR LE CENTRE DE TRI DE VICTORIAVILLE
(Collecte des matières recyclables)
 
MRC d'Arthabaska
Chester-Est, Chesterville, Daveluyville, Ham-Nord, Maddington, Saint-Norbert-d'Arthabaska, Notre-Dame-de-Ham, Saint-Albert, Saint-Christophe-d'Arthabaska, Sainte-Anne-du-Sault, Sainte-Clotilde-de-Horton, Sainte-Élisabeth-de-Warwick, Sainte-Séraphine, Saint-Louis-de-Blandford, Saint-Norbert-d'Arthabaska, Saint-Rémi-de-Tingwick, Saint-Rosaire, Saint-Samuel, Saints-Martyrs-Canadiens, Saint-Valère, Tingwick, Victoriaville, Warwick.
 
MRC de Bécancour
Bécancour, Deschaillons-sur-Saint-Laurent, Fortierville, Lemieux, Manseau, Parisville, Sainte-Cécile-de-Lévrard, Sainte-Françoise, Sainte-Marie-de-Blandford, Sainte-Sophie-de-Lévrard, Saint-Pierre-les-Becquets, Saint-Sylvère. Sainte-Angèle de Laval, Wôlinak, St-Grégoire, Précieux Sang, Gentilly, Ste-Gertrude.
 
MRC de L’Érable
Laurierville, Lyster Notre-Dame-de-Lourdes, Plessisville (paroisse), Princeville, Sainte-Sophie-d'Halifax, Villeroy.
 
MRC de Nicolet-Yamaska
Aston-Jonction, Baie-du-Febvre, Grand-Saint-Esprit, La Visitation-de-Yamaska, Nicolet, Pierreville, Saint-Célestin, Saint-Célestin, Sainte-Eulalie, Saint-Elphège, Sainte-Monique, Sainte-Perpétue, Saint-François-du-Lac, Saint-Léonard-d'Aston, Saint-Wenceslas, Saint-Zéphirin-de-Courval.
 
MRC de Lotbinière
St-Antoine de Tilly, Lotbinière, Ste-Croix de Lotbinière, Leclercville.