COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

 

BUDGET MARCEAU 2014-2015
UNE RECONNAISSANCE DU RÔLE DES CLD DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL


Québec, le 20 février 2014 –  Le gouvernement confirme, dans son budget 2014-2015, le rôle de partenaires essentiels des CLD dans le développement économique local du Québec en misant sur leur expertise dans la mise en œuvre de la Politique industrielle et en reportant de cinq ans le remboursement des Fonds locaux d’investissement (FLI).

 

Des travaux sont en cours depuis plusieurs mois déjà visant à ce que les CLD, Investissement Québec et les directions régionales du ministère des Finances et de l’Économie assurent un accompagnement multidisciplinaire auprès d’entreprises phares dans chacune des régions du Québec.

 

De fait, le budget Marceau annonce un appel de candidatures, du 24 février au 28 mars, afin d’identifier 300 entreprises à forte croissance dans toutes les régions, surnommées les gazelles, qui seront soutenues dans leur ascension par les CLD et leurs partenaires.

 

« L’accompagnement de ces entreprises est un pas important dans la mise en œuvre de la Politique industrielle, souligne M. Yves Maurais, président de l’Association des CLD du Québec (ACLDQ). Les PME et les régions ont besoin d’un réseau d’intelligence. Par le travail conjoint que nous effectuons, nous structurons mieux nos interventions et nous nous assurons que l’entrepreneur est au centre de la démarche. »

UN FLI PLUS SOUPLE

Le budget Marceau prévoit par ailleurs l’assouplissement des modalités du FLI entourant l’acquisition d’entreprise, un gain pour les CLD qui comptent sur ces capitaux pour maintenir le soutien aux entrepreneurs.

 

« Concrètement, cela permet aux CLD de prêter jusqu’à 25 millions $ additionnels chaque année, à même la capitalisation des sommes existantes. Une bonne nouvelle pour le développement de l’économie locale », explique M. Maurais.

 

FINANCEMENT DES CLD

Enfin, en l’absence du dépôt des crédits, il est actuellement impossible de confirmer le niveau de financement des CLD de 78,4 millions $ en 2014. Le renouvellement du financement au-delà des ententes actuelles ne figure pas non plus dans le présent budget. L’ACLDQ et ses partenaires municipaux entendent amorcer des discussions avec le ministère des Finances et de l’Économie afin d’assurer la pérennité du financement des CLD.

 

« Le contexte économique commande le maintien d’un accompagnement soutenu et de qualité pour l’ensemble des entrepreneurs du Québec, une expertise que les CLD entendent maintenir en misant sur l’excellence. À ce propos, le réseau des CLD travaille activement à l’amélioration des services de première ligne aux entrepreneurs et à leur milieu », insiste M. Maurais.

 

UN MODÈLE D’ACCOMPAGNEMENT

Depuis leur création il y a 15 ans, les CLD ont relevé avec succès leur mandat de développement local tout en offrant un ensemble des services de première ligne dont un entrepreneur privé ou collectif peut avoir besoin.

 

Que ce soit pour démarrer une entreprise ou un projet, entreprendre une phase de croissance ou assurer leur relève, les CLD mettent à la disposition des entrepreneurs, des professionnels pour les accompagner dans leur démarche.

 

Basée à Québec, l'ACLDQ regroupe les 120 CLD du Québec. Elle a pour mission de représenter les intérêts de ses membres et de les accompagner dans leur mandat de développement économique local et de soutien à l’entrepreneuriat.

 

-30-

 

SOURCE :
Association des CLD du Québec (ACLDQ) | www.acldq.qc.ca

 

POUR INFORMATION ET ENTREVUE :
Annie Fernandez | annie@fernandezcom.ca |
C 418 806-8438