COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate


La Fête des voisins 2012
Célébrez les bons côtés d'être à côté!

Québec, le 2 mai 2012 –
Le décompte est lancé! Le 2 juin prochain, dans un mois, jour pour jour, des milliers de citoyens célébreront la Fête des voisins et les bienfaits d’un bon voisinage! Que ce soit par un barbecue collectif, un vin d’amitié, des jeux extérieurs avec les enfants ou un concours de desserts, les formules pour mener une fête sont multiples. Il suffit d’y participer ou de l’organiser… et de s’amuser!
 
La 7e édition de la Fête des voisins est une occasion unique pour tisser des liens avec son voisinage, briser l’isolement et prendre du bon temps dans un contexte festif et agréable, rappelle la porte-parole Élyse Marquis, figure bien connue du petit écran québécois.
 
« Les familles, les aînés, les personnes seules, mieux nanties comme moins fortunées, on devrait tous se sentir un peu responsable des gens qui nous entourent. En fait, la Fête des voisins nous propose de voir le voisinage comme un espace d’entraide et de solidarité. Et rappelez-vous le mot d’ordre : simplicité! L’idée est de tisser des liens, pas d’organiser une fête compliquée », précise la porte-parole, qui reprend son rôle avec bonheur pour une 2e année consécutive.
 
COMMENT PARTICIPER?
Déjà, près de 300 municipalités ont choisi d’encourager les festivités cette année. Les citoyens organisateurs de fêtes sont invités à s’inscrire sur le site www.fetedesvoisins.qc.ca. En plus de pouvoir gagner des prix, l’inscription permet l’accès à une foule d’informations utiles. Des outils promotionnels s’y trouvent également, tels que des cartons d’invitation et des affiches. Les participants peuvent aussi s’adresser au bureau de leur municipalité pour plus de détails.
 
Le site propose en plus des idées de fêtes, de repas et une foule de petits trucs pour simplifier la préparation de la Fête des voisins! Pour ne rien manquer, suivez la Fête des voisins sur Facebook (www.facebook.com/fetedesvoisins) et sur Twitter (#fetevoisinsqc).
 
Le matériel promotionnel de l’événement a aussi été expédié dans toutes les commissions scolaires du Québec, une première pour la Fête des voisins, qui reçoit ainsi le soutien de la Fédération des commissions scolaires du Québec.
 
« Il suffit de l’initiative d’une seule personne pour entraîner tout un voisinage à sortir fêter, le 2 juin. On peut opter pour un buffet multiculturel, une projection cinéma dans la ruelle ou encore un échange de boutures et de plantes. Laissez aller votre imagination et amusez-vous! », lance la sympathique porte-parole Élyse Marquis.
 
LA PETITE HISTOIRE D’UNE GRANDE FÊTE
La Fête des voisins a été créée en France, en 1999, après qu’une personne âgée ait été trouvée sans vie deux mois après son décès. Jugeant la situation inacceptable, un élu municipal, Atanase Périfan, a décidé de briser les barrières de l’isolement et de l’individualisme en mettant sur pied la Fête des voisins.
 
Aujourd’hui, la Fête des voisins se tient dans plus d’une quarantaine de pays dans le monde. Plus de 9 millions de personnes y participent. Au fil des ans, ici comme ailleurs, ces rassemblements ont permis de développer le sens de la communauté chez les citoyens tout en créant un climat de bienveillance dans le voisinage. L’an dernier, 200 000 personnes ont participé à quelque 3 800 Fêtes des voisins partout sur le territoire québécois, un nombre en constante progression depuis 2006.
 
« La fête est une invitation à quitter l’univers des biens pour entrer dans celui des liens. Nous sommes individualistes, on vit dans notre bulle. Mais tout près de nous, il y a des gens sur qui l’on peut compter. C’est important d’avoir un réseau d’entraide à proximité », fait remarquer Nadine Maltais, fondatrice de la Fête au Québec et coordonnatrice des grands événements au Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS), l’organisme promoteur de la Fête des voisins.
 
À PROPOS DU RQVVS
Le Réseau québécois de Villes et Villages en santé regroupe des municipalités ayant à cœur la santé et la qualité de vie de leurs citoyens. Concrètement, il soutient les municipalités et participe à instaurer des dynamiques de coopération où citoyens, administrations municipales et organismes travaillent à favoriser le mieux-être collectif.
 
-30-
 
SOURCE :
Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS) | www.fetedesvoisins.qc.ca
 
POUR INFORMATION ET ENTREVUES :
Anne-Marie-A. Savoie | annemarie@fernandezcom.ca |
T 418 704-1559, poste 228 | C 418 934-7448
 
 
---
 

FAITS SAILLANTS

 
BIEN DANS SON QUARTIER, BIEN DANS SA TÊTE!
La Fête des voisins n’est pas qu’un simple événement festif : l’activité profite largement à l’amélioration du bien-être et de la santé psychologique de ses participants. Voici quelques données à ce sujet.
 
De plus en plus d’études prouvent qu’un sentiment d’appartenance fort à une communauté et des liens de proximités satisfaisants ont un réel impact sur la santé de la population.
 
Les individus se portent mieux ou se remettent mieux de certains problèmes de santé, dans les quartiers où les réseaux sociaux locaux et le soutien communautaire sont importants.
 
Il a été prouvé que les populations des sociétés ayant une économie stable, des revenus plus égaux et des communautés à l’écoute des besoins sont en meilleure santé.
 
Une autre étude a démontré que les taux de décès prématurés étaient plus élevés chez les personnes n’ayant pas de liens sociaux avec leur famille, des amis ou la collectivité. D’ailleurs, l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) considère l’environnement social comme un déterminant majeur de la santé.
 
Les conflits entre voisins ont plusieurs incidences sur la santé mentale, particulièrement l’anxiété, l’insomnie et les dysfonctions sociales.
 
La Fête des voisins profite tout particulièrement aux aînés, pour qui la création de liens permet de contrer l’isolement et la solitude, et d’obtenir un meilleur soutien.
 
SOURCE : Études et rapports colligés par le Réseau québécois de Villes et Villages en santé
 
 
LES RETOMBÉES D’UN BON VOISINAGE
 
Meilleure convivialité, se traduisant par une plus grande présence de gestes de courtoisie et de respect, et des initiatives dans la communauté.
 
Augmentation de la vigilance des citoyens pour assurer la sécurité et notamment la protection du milieu.
 
Création de liens entre les enfants, qui développent des réseaux d’amis connus et rassurants pour les parents.
 
SOURCE : Évaluation des effets de la Fête des voisins sur les liens sociaux. Ressources humaines et développement des compétences Canada (2008).