COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

 

Campagne Du monde à connaître
ENRICHIR LES ENTREPRISES D’ICI GRÂCE AUX TALENTS D’AILLEURS !

 

Québec, le 28 septembre 2014 –  La grande région de la Capitale-Nationale souligne l’importance des personnes immigrantes à l’essor social, économique et culturel du Québec en lançant la campagne de sensibilisation Du monde à connaître, du 1er octobre au 12 novembre. Une occasion unique de faire bénéficier les entreprises et les institutions, dont le milieu scolaire, des talents et de la diversité culturelle des nouveaux arrivants.

 

Figure bien connue du petit écran et de la scène culturelle québécoise, la porte-parole de la campagne Du monde à connaître, Marième Ndiaye, joint sa voix à la Table régionale de concertation en immigration de la Capitale-Nationale pour encourager les entreprises, les institutions et la population à l’intégration, sous toutes ses facettes.

 

Née d’un père sénégalais et d’une mère québécoise, Marième est fière d’être à la fois d’ici et d’ailleurs. « À mon école primaire, dans le quartier Limoilou, nous étions deux noirs : mon frère et moi. Ma mère nous répétait qu’il fallait avoir une forte personnalité. C’est ce que j’ai fait! J’espère pouvoir être aujourd’hui un modèle pour les jeunes. C’est important qu’ils développent un sentiment d’appartenance et qu’ils s’acceptent tels qu’ils sont », lance la pétillante porte-parole, impliquée depuis 15 ans auprès du Centre R.I.R.E. 2000, un organisme qui accompagne les personnes immigrantes dans leur intégration socioéconomique à Québec.

 

DES ENTREPRISES GAGNANTES
Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre au Québec, l’immigration revêt une importance capitale pour la croissance des entreprises, et ce, dans plusieurs secteurs, notamment les technologies de l’information et l’agroalimentaire. Près de 67 % des immigrants arrivés au Québec en 2013 se destinaient à une activité économique, soit pour occuper un emploi, gérer une entreprise ou investir. Plus près de nous, au cours des cinq dernières années, plus de 1 000 travailleurs spécialisés accompagnés des membres de leur famille ont choisi de s’installer dans la région de Québec à la suite des missions de recrutement à l’international.

 

Annie Bouchard, vice-présidente marketing chez Systematix, et André Marceau, directeur général de la Caisse Desjardins de Québec, coprésidents de la campagne Du monde à connaître, souhaitent que les entreprises osent davantage et puissent bénéficier des retombées positives qu’apporte le recrutement de personnes immigrantes.

 

« Il y a près de 20 ans, Systematix a été une entreprise pionnière à Québec sur la question du recrutement international et de l’embauche de personnes immigrantes. On s’est rapidement aperçu que l’embauche allait bien au-delà du contrat de travail. Il faut les aider à s’intégrer, les guider, prévoir un mentorat, une structure d’accueil pour toute la famille », témoigne Mme Bouchard, également présidente du comité organisateur du Gala reconnaissance « Un monde à faire », dédié aux entrepreneurs immigrants et aux employeurs qui valorisent la diversité culturelle.

 

Aujourd’hui, le tiers des 200 employés du bureau de la Capitale-Nationale provient de 17 pays différents et chacun d’entre eux complète et bonifie l’offre de l’entreprise, et apporte des façons de faire différentes.

 

Le coprésident de la campagne Du monde à connaître, André Marceau, est sensible depuis de nombreuses années aux réalités et aux difficultés de la main-d’œuvre immigrante, principalement lorsque vient le temps de s’occuper du volet financier. Pour mieux la comprendre, il a d’ailleurs représenté la Caisse Desjardins de Québec lors des missions de recrutement de Québec International.

 

« Nous avons mis en place un service qui facilite les démarches financières des nouveaux arrivants. On ouvre des comptes à distance et on fait des rencontres par le biais de Skype. Sur preuve d’emploi, on offre une première carte de crédit, ce qui permet aux immigrants de se bâtir un dossier de crédit. On peut également autoriser des prêts hypothécaires et des prêts personnels. Avant même leur arrivée, les gens ont accès à un conseiller attitré », explique M. Marceau.

 

Depuis 2010, ce sont 450 nouveaux clients immigrants qui ont eu recours aux services de la Caisse Desjardins de Québec. D’ailleurs, ils représentent 65 % des ouvertures de comptes de la succursale.

 

UNE RELÈVE QUALIFIÉE
Du côté des territoires de Charlevoix et de Portneuf, plusieurs entreprises misent sur l’immigration pour assurer une relève dans différents domaines. La campagne de sensibilisation Du monde à connaître, qui prend son envol en marge de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles, offrira une occasion supplémentaire de mieux faire rayonner les actions entreprises pour favoriser l’intégration des personnes immigrantes.

 

En mai 2008, le premier forum sur l’immigration a eu lieu dans Charlevoix. Lors de ce rassemblement, 120 personnes, issues de tous les milieux, se sont prononcées en faveur de la création d’une table locale de concertation pour favoriser la venue de personnes immigrantes. D’ailleurs, la région de Charlevoix accueille, chaque année, une centaine de travailleurs temporaires pour pallier les besoins de l’industrie du tourisme.

 

Pour ce qui est de la région de Portneuf, M. Alain Blanchette, directeur général d’Accès Travail Portneuf, indique que plusieurs entreprises œuvrant dans le domaine de la métallurgie misent sur la main-d’œuvre immigrante pour combler leurs besoins de personnel, notamment des soudeurs, des mécaniciens et des assembleurs.

 

« Dans la région de Portneuf, les entreprises vivent certains problèmes de recrutement. Si l’on veut conserver nos commerces de proximité, il faudra avoir de la relève. La région travaille donc avec les immigrants qui cherchent des occasions d’affaires et qui sont intéressés à reprendre ces entreprises. On les accompagne dans leurs démarches », fait savoir M. Blanchette.

 

À titre d’exemple, l’Union des Chambre de commerce et d’industrie de Portneuf s’assure de créer un maillage afin de mieux diriger les immigrants qui souhaiteraient trouver un emploi.

 

TÉMOIGNAGES RECHERCHÉS
Grâce à la plateforme accessible au  www.dumondeaconnaitre.com, la population est invitée à partager des témoignages en lien avec l’accueil de personnes immigrantes. Tous les participants qui participeront à publier leur histoire, du 1er octobre au 12 novembre 2014, courent la chance de gagner un iPad Air.

 

La clôture de la campagne Du monde à connaître aura lieu le 12 novembre lors du Gala « Un monde à faire », organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Québec.

 

Lors de cette soirée, le jury décernera le prix Coup de cœur pour le témoignage le plus original et ayant le plus d’impact sur le milieu.

 

À PROPOS DE LA CAMPAGNE DU MONDE À CONNAÎTRE
La campagne Du monde à connaître est une stratégie de sensibilisation initiée et portée par la Table régionale de concertation en immigration de la Capitale-Nationale. Elle vise à promouvoir l'apport des personnes immigrantes dans la région de la Capitale-Nationale, de Charlevoix et de Portneuf. Elle s'adresse à toute la population et à tous les milieux, lesquels sont invités à témoigner sur la plateforme Web et à poser des gestes. La campagne prendra fin le 12 novembre lors du Gala reconnaissance « Un monde à faire », dédié aux entrepreneurs immigrants et aux employeurs qui valorisent la diversité culturelle.

 

Plus de 31 organismes membres de la Table régionale de concertation en immigration de la Capitale-Nationale accompagnent et mobilisent les acteurs régionaux afin, notamment, de favoriser l’insertion des immigrants en emploi, tout en apportant leur un soutien aux organisations.

 

À PROPOS DU CENTRE R.I.R.E. 2000
Le Centre R.I.R.E. 2000 (R pour Rattrapage académique, I pour Intégration socioprofessionnelle, R pour Rapprochement interculturel et E pour Éveil aux technologies de l’informatique) œuvre dans la région de Québec depuis 1996. Cet organisme à but non lucratif a pour mission d’appuyer les jeunes et les adultes des communautés culturelles dans leur intégration socioéconomique au sein de la société québécoise. Depuis sa création, le Centre R.I.R.E. 2000 est, entre autres, promoteur d’activités de sensibilisation à la diversité de la société québécoise à travers divers événements, dont la campagne Du monde à connaître.

 

Facebook : dumondeaconnaitre

Twitter : @mondeaconnaitre

-30-

 

SOURCE :
Table régionale de concertation en immigration de la Capitale-Nationale| www.dumondeaconnaitre.com

 

POUR INFORMATION ET ENTREVUE :
Anne-Marie-A. Savoie | annemarie@fernandezcom.ca |
T 418 704-1559, poste 228 | C 418 934-7448


FAITS SAILLANTS

 

DU MONDE À CONNAÎTRE

  • Du 1er octobre au 12 novembre 2014.
  • Campagne initiée par la Table régionale de concertation en immigration de la Capitale-Nationale.
  • Plus de 31 organismes membres de la Table régionale de concertation en immigration de la Capitale-Nationale accompagnent et mobilisent les acteurs régionaux afin, notamment, de favoriser l’insertion des immigrants en emploi, tout en apportant leur soutien aux organisations.
  • Guide de services à l’intention des détenteurs d’un permis de travail temporaire et leur famille disponible à l’adresse : http://www.quebecentete.com/media/155834/guide_travailleurs_temporaires_2013-2014.pdf
  • Guide Apprendre le Québec à l’intention des détenteurs de la résidence permanente disponible à l’adresse : www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/informations/apprendre-quebec/index.html

 

PORTE-PAROLE : MARIÈME
Marième, jeune métisse originaire de la ville de Québec, est un visage connu du paysage culturel québécois. D’une part grâce à ses apparitions télé à titre d’animatrice et de journaliste culturelle à TVA et MaTV, mais également pour sa carrière musicale et ses nombreuses collaborations avec des artistes d’ici, dont Karim Ouellet, Webster et Samian. Fière de ses origines, elle chante Québec, le quartier Limoilou ou encore le Sénégal sur des airs dansants et parfois même rétro. Au cours des années, Marième s'est taillé une place en tant que modèle dans le cœur des jeunes de sa génération. Elle est impliquée depuis son jeune âge auprès des communautés et collabore depuis plus de 15 ans avec le Centre R.I.R.E 2000.

 


L’IMMIGRATION EN CHIFFRES

 

DANS LA RÉGION CAPITALE-NATIONALE

  • L’immigration est une force pour la région de la Capitale-Nationale : entre 2007 et 2012, la Capitale-Nationale a accueilli en moyenne 2600 immigrants par année.
  • La région a accueilli près de 16 000 nouveaux immigrants en 10 ans, principalement de pays francophones.
  • Sur une population totale de 746 685 personnes, 32 875 personnes sont issues de l’immigration, soit 4,4 % de la population totale de la Capitale-Nationale.
  • Depuis 2008, plus de 950 personnes (travailleurs spécialisés accompagnés des membres de leur famille) ont choisi de s’installer dans la Capitale-Nationale à la suite de missions de recrutement à l’international.
  • La région a accueilli plus de 1600 travailleurs temporaires en 2011.
  • En 2011, 255 immigrants ont choisi de s'installer dans la région de Charlevoix.
  • La région de Charlevoix accueille, chaque année, une centaine de travailleurs temporaires pour pallier les besoins de l’industrie du tourisme.
  • La MRC de Portneuf est la plus populeuse de la région de la Capitale-Nationale, avec un peu plus de 50 000 habitants
  • L’augmentation de la population dans Portneuf entre 2006 et 2011 (6,2 %) est supérieure à celle de la Capitale-Nationale et du Québec
  • De plus en plus d’Européens francophones choisissent de s’établir dans la MRC de Portneuf, compte tenu de la qualité de son environnement et de sa proximité avec la Ville de Québec.
  • Plusieurs entreprises portneuvoises œuvrant dans le domaine de la métallurgie misent sur de la main-d’œuvre immigrante pour combler leurs besoins de personnel, notamment dans le domaine de la soudure.

 

AU QUÉBEC

  • En 2013, le Québec a accueilli 51 959 immigrants.
  • Après la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, la RMR de Québec accueille le plus grand nombre d’immigrants.
  • Près de 67 % des immigrants arrivés au Québec en 2013 appartiennent à la catégorie économique. La catégorie de l’immigration économique comprend les candidats immigrants qui se destinent à une activité économique (occuper un emploi, gérer une entreprise ou investir).
  • Près de 70 % des nouveaux arrivants ont entre 15 et 44 ans.
  • 62,3 % des personnes admises de 2009 à 2013 ont déclaré connaître le français.