COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate


Le 2 juin, le bonheur est dans la rue!

Québec, le 28 mars 2012 -
Un zeste de bonne humeur, une pincée d’organisation et quelques chaises : il n’en faut pas plus pour participer à la Fête des voisins, dont la 7e édition sera célébrée partout au Québec le 2 juin prochain!

Plaisir et convivialité. Deux mots qui décrivent à merveille la Fête des voisins, un concept unique où les citoyens sont invités à organiser des petites fêtes dans leur voisinage respectif. Un 5 à 7, un barbecue dans la rue, une partie de soccer familiale ou un pique-nique au parc : toutes les formules sont bonnes pour faire connaissance dans une ambiance festive!
 
Pour une deuxième année consécutive, la porte-parole de la Fête des voisins, la comédienne Élyse Marquis, invite petits et grands à se joindre à leurs voisins et à organiser une fête sans prétention.
 
« On souhaite que tout le monde participe à la Fête des voisins, mais cette année, on lance un appel plus particulier aux jeunes familles et à tous ceux qui les côtoient. Beaucoup de parents sont essoufflés. Or, les voisins peuvent être des alliés extraordinaires! Organiser une petite fête ce n’est pas compliqué, et pour les familles, ça peut faire toute la différence », lance Élyse Marquis.
 
Pour faciliter la participation des jeunes familles à l’événement, la Fête des voisins peut compter cette année sur le soutien de la Fédération des commissions scolaires du Québec dans sa démarche pour inciter les élèves et leurs parents à organiser une fête dans leur bout de rue.
 
ORGANISER VOTRE FÊTE
Les personnes intéressées à organiser une Fête des voisins sont invitées à s’inscrire sur le site Web www.fetedesvoisins.qc.ca et à s’adresser à leur municipalité pour obtenir des outils promotionnels, tels que cartons d’invitation, affiches et ballons.
 
« La Fête des voisins est là pour nous aider à retrouver le sens de l’entraide et de la collectivité. Comme les Africains, je crois qu’il faut tout un village pour élever un enfant! C’est pourquoi nous avons cette année une collaboration spéciale avec les écoles primaires », fait observer Nadine Maltais, fondatrice de la Fête au Québec et coordonnatrice des grands événements au Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS), l’organisme promoteur de la Fête des voisins.
 
UNE FÊTE POPULAIRE
Dans la municipalité de Lorraine, dans la région des Laurentides, Thérèse Noury est l’instigatrice de la Fête des voisins sur sa rue depuis trois ans. « Ma plus grande satisfaction est de voir des voisins qui ne se parlaient pas avant et qui maintenant se côtoient. Certains partent même en vacances ensemble! Les liens de voisinage sont importants. On se sent plus en sécurité, on peut se dépanner et même se créer des contacts professionnels », a constaté Mme Noury.
 
Dans le quartier Petite-Bourgogne à Montréal, Émilie Bordat organise depuis six ans une Fête des voisins. « Depuis, tout le monde se connaît et s’entraide. Pendant l’année, on organise des 5 à 7 et plusieurs autres activités, dont le fameux ciné-ruelle! Toute cette complicité fait en sorte que dorénavant, quand un voisin s’en va, on pleure tous! », ajoute Mme Bordat.
 
L’an dernier, 200 000 personnes ont participé à quelque 3 800 Fêtes des voisins partout sur le territoire québécois, un nombre en constante progression depuis 2006. La Fête des voisins se tient dans plus d’une quarantaine de pays dans le monde. Au fil des ans, ici comme ailleurs, ces rassemblements ont permis de développer le sens de la communauté chez les citoyens tout en créant un climat bienveillant dans le voisinage.
 
À PROPOS DU RQVVS
Le RQVVS regroupe des municipalités ayant à cœur la santé et la qualité de vie de leurs citoyens. Concrètement, il soutient les municipalités et participe à instaurer des dynamiques de coopération où citoyens, administrations municipales et organismes travaillent à favoriser le mieux-être collectif.
 
-30-
 
SOURCE :
Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS) | www.fetedesvoisins.qc.ca
 
POUR INFORMATION ET ENTREVUES :
Anne-Marie-A. Savoie | annemarie@fernandezcom.ca |
T 418 704-1559, poste 228 | C 418 934-7448
 
 ---
 
TÉMOIGNAGES
 
« Tous les ans, en raison de notre population vieillissante, il y a des personnes qui quittent notre voisinage alors que d’autres familles arrivent. Grâce à notre première Fête des voisins, que nous organiserons le 2 juin prochain, je vais avoir l'occasion de connaître mes nouveaux voisins! La réponse est très bonne jusqu'à maintenant, plusieurs ont déjà confirmé leur présence. Comme quoi, les gens sont vraiment intéressés à tisser des liens entre voisins. »
Claude Roy, Dudswell
 
« Le 2 juin prochain, nous organiserons un petit 5 à 7 sous la forme d’un souper-partage. Le tout sera agrémenté de jeux extérieurs et d’activités pour les plus jeunes. La Fête des voisins est tellement une belle occasion de rassemblement et de partage, nous serons assurément de la partie! »
Marie-Claude Tremblay, L'Ange-Gardien
 
« C’est très facile d’organiser une Fête des voisins, d’autant plus que les outils de promotion comme les ballons, les cartons d’invitation et les affiches officialisent l’événement. C’est une occasion unique de se parler entre voisins. On crée des liens plus personnels. Si on a besoin d’aide un jour, ce sera plus simple. »
Michael Prince, Val-d'Or
 
« J’ai organisé une Fête des voisins l’an dernier, car je suis une nouvelle résidente dans mon secteur et j'avais le goût de connaître mes voisins et de sentir un certain esprit communautaire. Je crois que la vie s’enrichit lorsqu’on peut compter sur un réseau tout près, d'amis, de soutien. Ça améliore la qualité de vie et ça permet de développer un sentiment de sécurité. »
Hélène Binette, Québec
 
« La condition au sein de notre immeuble était affreuse : graffitis, chicanes de voisins, malpropreté… Après une première activité d’embellissement, nous avons décidé de faire une première Fête des voisins. La participation des résidents et de leurs enfants a été incroyable! Nous avons partagé des plats, discuté ensemble et ainsi brisé la barrière de l’individualisme et des préjugés. »
Adil Azami Hassani, Montréal