COMMUNIQUÉ
Diffusion immédiate
 
Lancement
LALIBERTÉ SE RACONTE DANS UN LIVRE À TRAVERS 150 ANS D’HISTOIRE
 
Québec, le 7 septembre 2017 — Le magasin Laliberté, une entreprise familiale de Québec, pilier du commerce au détail, fête cette année ses 150 ans. Pour commémorer le parcours inédit de ce magasin phare de Québec depuis 1867, le livre Laliberté se raconte, tout juste sorti des presses, raconte les combats et les réalisations de cette entreprise qui poursuit toujours ses activités avec passion.
 
Ce livre s’adresse à tous ceux qui, après avoir vu la fermeture des magasins Pollack, Paquet, Syndicat de Québec et même Eaton, ont toujours posé la même question aux employés et dirigeants de Laliberté : « mais comment faites-vous pour survivre? ».
 
Après trois générations de Laliberté, trois générations de Morisset se sont succédé dans l’entreprise : François Morisset, Jacques Morisset (fils de François), toujours en poste comme président à 93 ans et, finalement, la troisième génération : Pierre Gendron et Suzon Morisset (retraités), Lucie et Jean-François Morisset.
 
Pour écrire Laliberté se raconte, l’historien Jean-Marie Lebel a réalisé de nombreuses entrevues, de même que d’importantes recherches dans les archives de Laliberté, de la Ville de Québec et des descendants de la famille Laliberté, ainsi que dans ses archives personnelles. Après plusieurs mois de travail, il nous transmet ce livre d’une centaine de pages de récits, de photographies anciennes et de pans d’histoire de la ville de Québec qui fascinera tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de Québec.
 
Soulignons que le livre est disponible chez Laliberté au coût de 25 $ et qu’une exposition de photographies anciennes de 29 tableaux et chroniques résumant l’histoire de l’entreprise est aussi proposée en magasin. Les visiteurs pourront également rencontrer la mascotte JB, un ourson grandeur nature confectionné par les artisans de l’atelier de fourrure en chat sauvage recyclé!
 
UN PAN D'HISTOIRE
Rappelons que la mission première de Laliberté depuis 1867 était la vente de fourrure, une industrie qui a été un joueur important du développement économique de la ville de Québec. Bien qu’elle ait connu un déclin important au tournant des années 1990, Laliberté a toujours maintenu son atelier de fourrure actif et opérationnel. Aujourd’hui, il est principalement dédié au recyclage des manteaux de fourrure en nouveaux manteaux plus tendance et à la création de coussins, de jetés, etc., toutes des activités à vocation écologique et durable. Jean-Baptiste Laliberté serait certainement très fier de constater que la mission première de Laliberté est toujours bien vivante.
 
Outre le domaine de la fourrure, le magasin Laliberté est surtout présent dans les secteurs de la mode féminine et masculine, des accessoires et de la lingerie fine, en plus de se spécialiser dans les manteaux pour hommes et dames. Ces domaines clés de l’entreprise complètent la gamme de ses produits mode.
 
http://fernandezcom.ca/_admin/fckeditor/editor/images/spacer.gifMalgré le déclin qu’a connu le centre-ville de Québec à une certaine époque, les années soixante-dix et quatre-vingt ont été des années très prospères pour Laliberté, qui était à l’époque le plus important détaillant de fourrures au Canada. Ceci dit, en 1991, l’imposition des taxes TPS et TVQ a fait chuter les ventes de manteaux de fourrure et en 1995, Laliberté a décidé de se recentrer autour de ses grandes spécialités et d’opérer ses activités sur deux étages plutôt que cinq.
 
En 1997, la vision de développement du quartier Saint-Roch du maire Jean-Paul L’Allier, sa volonté politique, l’aménagement du jardin Saint-Roch, récemment renommé le parc Jean-Paul-L’Allier, ont donné le signal de la revitalisation du secteur et ont propulsé plusieurs investissements importants. Laliberté a profité de ce renouveau pour réinvestir de façon importante dans le centre-ville de Québec en rénovant ses quatre édifices et en construisant 51 lofts locatifs et plusieurs lofts commerciaux.
 
— 30 —
 
Source :
Mme Lucie Morisset | directrice générale, Laliberté | admin@lalibertejb.com |
 
Contact médias :
Roxanne Fortier | roxanne@fernandezcom.ca |
C 418 805-2351