COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate


Budget 2012-2013 - 56,5 millions $ pour les CLD

Québec, le 20 mars 2012 -
Les 120 CLD du Québec recevront 56,5 M$ supplémentaires au cours des trois prochaines années, une bonne nouvelle confirmée par le budget Bachand que salue l’Association des CLD du Québec (ACLDQ), qui s’attendait néanmoins à une entente de cinq ans.

Le budget 2012-2013 prévoit en effet la reconduction de la bonification du financement des CLD à hauteur de 17,5 M$ par année sur une période de trois ans. Le gouvernement mettra également à la disposition des MRC une enveloppe supplémentaire. Ainsi, pour chaque dollar investi par une MRC en 2013-2014 et 2014-2015, le gouvernement ajoutera un dollar, jusqu’à concurrence de 2 M$ par année.
 
« Au cours des derniers mois, des négociations ont été menées par les partenaires municipaux et l’ACLDQ auprès du gouvernement en vue de conclure une entente qui prévoyait un financement bonifié sur 5 ans. Nous sommes déçus de constater que le plan budgétaire limite le financement bonifié à 3 ans », a tenu à souligner Mme Suzie Loubier, directrice générale de l’ACLDQ.
 
Lors du dévoilement de la récente Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat, le gouvernement avait reconnu le rôle incontournable des CLD en matière de soutien à l’entrepreneuriat. La bonification du financement annoncée aujourd’hui confirme ce rôle et permettra de mieux appuyer le travail des CLD auprès des entrepreneurs dans toutes les régions du Québec.
 
L’ACLDQ tient également à souligner certaines mesures qui auront un impact sur le développement économique local.
 
Simplification des services aux entreprises
L’ACLDQ est heureuse de constater que ses efforts ont porté fruits. Certaines de ses recommandations sont présentes dans le budget 2012-2013, dont l’arrimage des informations disponibles dans les portails « Mon dossier de l’espace Entreprises », « clicSÉQUR » et les « services en ligne du Registraire des entreprises ».
 
Des incitatifs pour l’industrie forestière
Le budget 2012-2013 prévoit diverses mesures visant à soutenir le développement économique local. Mentionnons un nouveau programme de prêts et de garanties de prêt pour le développement des attraits touristiques, la mise en place d’incitatifs en appui à l’industrie forestière et diverses mesures pour soutenir les coopératives.
 
« Globalement, le budget présente un amalgame de mesures intéressantes. Nous allons participer activement à la mise en œuvre des mesures annoncées et faire les représentations nécessaires pour que le financement supplémentaire des CLD se poursuive », a précisé Mme Loubier.
 
Un modèle d’accompagnement
Rappelons que les CLD offrent l'ensemble des services de première ligne dont un entrepreneur peut avoir besoin pour démarrer une entreprise ou un projet, pour entreprendre une phase de croissance ou assurer sa relève. Les CLD sont également responsables du plan d’action local pour l’économie et l’emploi (PALÉE) en collaboration avec les partenaires locaux.
 
Basée à Québec, l'ACLDQ regroupe les 120 CLD à travers tout le Québec. Elle a pour mission de représenter et d’accompagner ses membres dans la réalisation de leur mandat de développement économique local et de soutien à l’entrepreneuriat. L’ACLDQ offre et partage des outils permettant aux CLD d’améliorer leur performance.
 
-30-
 
Source : ACLDQ (www.acldq.qc.ca)
 
Pour informations et entrevues :
Annie Fernández | 418 806-8438 | annie@fernandezcom.ca
Anne-Marie-A. Savoie | 418 934-7448 | annemarie@fernandezcom.ca
 
---
 
FAITS SAILLANTS
Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat
 
Mai 2009 : Rédaction d’un document d’orientation en faveur d’une Politique nationale de l’entrepreneuriat par la Fédération Québécoise des Municipalités, l’ACLDQ et le Réseau des SADC.
 
Juin 2009 : Dépôt du document d’orientation au ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE), M. Clément Gignac.
 
Septembre 2009 : Adoption d’une résolution par le conseil d’administration de l’ACLDQ demandant au gouvernement du Québec l’adoption d’une Politique nationale de l’entrepreneuriat.
 
Janvier 2010 : Lors de la rencontre économique 2010, le premier ministre du Québec confie la responsabilité au ministre des Finances, M. Raymond Bachand, et au ministre du MDEIE, M. Clément Gignac, de mettre en place un contexte favorable à l’entrepreneuriat en tenant compte spécifiquement des besoins des régions.
 
Automne 2010 : Le ministre Gignac annonce une tournée régionale de consultation en vue de l’élaboration d’une Stratégie de l’entrepreneuriat.
 
Décembre 2010 : L’ACLDQ dépose un mémoire en faveur d’une Stratégie de l’entrepreneuriat.
 
Novembre 2011 : Le gouvernement du Québec dévoile la Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat désigne les CLD comme porte d’entrée pour les entrepreneurs.
 
OBJECTIFS DE LA STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L’ENTREPRENEURIAT
- Valoriser la profession d'entrepreneur;
- Développer une culture et des qualités entrepreneuriales dès le milieu scolaire;
- Soutenir l'entrepreneuriat à toutes les étapes du développement d'une entreprise;
- Optimiser le soutien par la réduction et la simplification des démarches administratives;
- Dynamiser les milieux régionaux pour une action terrain concertée.
 
QUELQUES CIBLES DE LA STRATÉGIE
- Attirer 50 000 nouveaux entrepreneurs;
- Améliorer de 15 % du taux de survie après un an des entreprises de cinq employés et plus;
- Augmenter le taux de réussite d’entreprises en démarrage, après trois ans, d'au moins 75 %;
- Stimuler la fibre entrepreneuriale auprès de 140 000 personnes.
 
(Source : MDEIE)
 
À PROPOS DES CLD
- Les entreprises soutenues par un CLD ont un taux de survie deux fois plus élevé que la moyenne québécoise après cinq ans.
- 30 000 demandes d'entrepreneurs sont traitées par le réseau des CLD chaque année.
- 18 000 emplois sont créés ou maintenus annuellement grâce aux CLD.
- Les interventions financières des CLD génèrent annuellement 500 M$ en investissements. Pour 1 $ investi par le CLD, 10 $ sont générés en investissements locaux.