COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
 
Panel politique à Québec
Plaidoyer pour un meilleur accompagnement dans le secteur des T.I. à Québec
 
Québec, le 30 août 2012 - À quelques jours du scrutin, La Voix des Entrepreneurs en T.I. de Québec (VETIQ) a tenu à mettre en lumière le point de vue des trois principaux partis politiques en technologies de l'information (T.I.) dans un panel qui s’est tenu ce soir. Un consensus : le succès passe par l’analyse rigoureuse des projets et l’accompagnement des entrepreneurs.
 
Dans une atmosphère plutôt détendue, l’entreprenariat et le développement des T.I. étaient à l’honneur à l’Auberge Saint-Antoine, lors d’un panel mettant en vedette les trois candidats dans Taschereau, Clément Gignac du Parti Libéral (PLQ), Agnès Maltais du Parti Québécois (PQ) et Mario Asselin de la Coalition Avenir Québec (CAQ).
 
« Nous avons assisté à un panel animé et fort intéressant pour nos membres ayant le développement des T.I. à Québec à cœur, un secteur stratégique notamment au niveau de la productivité », a dit M. Claude Racine, directeur général de la VETIQ et modérateur du panel.
 
En rafale, des sujets tels le financement, la commercialisation, le logiciel libre et l’accompagnement ont été abordés.
 
PLQ
Clément Gignac a convenu que « les banques ont de la misère à prendre une hypothèque sur un cerveau. Pourtant, c’est important d’avoir accès au capital de risque », a-t-il dit, appuyant les politiques libérales en ce domaine. Il a aussi avancé l’idée d’un crédit d’impôt visant à soutenir la commercialisation, un enjeu maintes fois soulevé et défendu par la VETIQ.
 
Il reconnaît que les « portes auxquelles cogner » sont nombreuses pour les entrepreneurs et varient d’une région à l’autre, plaidant ainsi pour « un guichet unique » et un travail d’équipe entre tous les intervenants.
 
PQ
Agnès Maltais, candidate du PQ, a soutenu pour sa part qu’il faut identifier les secteurs à prioriser et cibler les besoins. Elle a aussi rappelé l’arrivée des crédits d’impôt pour la revitalisation de Saint-Roch sous le règne péquiste, plaidant pour leur maintien. Elle a ramené la création de la Banque de développement du Québec à l’avant-plan, en promettant un « bureau décisionnel à Québec avec de l’argent ».
 
Elle a aussi dit miser sur la commercialisation, « un secteur où nous ne sommes jamais allés avant ». Il faut absolument, selon elle, identifier les secteurs en besoin.
 
CAQ
De son côté, Mario Asselin a rappelé que son parti, la CAQ, veut transformer les quelque 2 M$ en crédits d’impôt en « argent sonnant » octroyé par Investissement Québec. Il plaide en faveur de la mise en place d’un plan numérique, « qu’on finisse par être capable de le déployer ».
 
LE LOGICIEL LIBRE
La question du logiciel libre a occupé une bonne place dans le débat. Clément Gignac a convenu que l’intention de lui faire plus de place est là, mais « que le leadership doit se faire par le ministère du Développement économique ».
 
Agnès Maltais a insisté sur la puissance des lobbys et l’importance de « casser le moule » au Conseil du Trésor pour « favoriser la créativité ». « Il y a une loi et elle n’est pas appliquée, dit-elle. Les appels d’offres doivent permettre d’inclure les logiciels libres ».
 
Selon Mario Asselin, il faut donner du pouvoir aux professionnels du gouvernement qui démontrent une ouverture envers le logiciel libre. « Il y en a qui veulent », a-t-il soutenu.
 
ACCÉLÉRATEUR
Le sujet de l’accélérateur technologique à Québec a été effleuré. Il s’agit d’un sujet chaud pour la VETIQ, qu’elle entend suivre de près au cours des prochaines semaines.
 
À PROPOS DE LA VETIQ
La VETIQ est le réseau des entrepreneurs en technologies de l'information et des communications de la grande région de Québec. Fondée en 2004, elle contribue au rayonnement de l'excellence de ses quelque 210 entreprises membres, facilite le maillage et les partenariats, stimule la croissance des affaires et oriente les entreprises vers le perfectionnement opérationnel.
 
-30-
 
Source :
Voix des entrepreneurs en TI de Québec | vetiq.org.
 
Pour informations, entrevues et photo :
Annie Fernandez

annie@fernandezcom.ca
418 806-8438
 
Anne-Marie-A. Savoie
annemarie@fernandezcom.ca
418 934-7448