COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

 

Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec
LA MUSICIENNE PASCALE PICARD S’ASSOCIE À LA PRÉVENTION DU SUICIDE

 

Québec, le 23 octobre 2012 - La musicienne Pascale Picard devient la toute première porte-parole de la Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec, au terme d’une campagne de financement réussie qui a permis d’amasser plus de 1,2 million de dollars pour les programmes de prévention du suicide dans la grande région de Québec.

 

« Je suis très heureux que Pascale ait accepté mon invitation et qu’elle nous accompagne dans la poursuite de nos efforts en financement, a commenté M. Pierre Dolbec, président de Dolbec International et président du conseil d’administration de la Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec. Pascale incarne la jeunesse et la sensibilité, mais aussi l’espoir de réussir sa vie au-delà des embûches et des souffrances. Avec elle comme porte-parole, on souhaite rejoindre davantage les 35 à 49 ans qui présentent un taux de suicide important. »

 

PREMIÈRE PORTE-PAROLE
À 30 ans, Pascale Picard souhaite mettre la main à la pâte, donner de son temps pour une cause qui lui tient à cœur. « Personne n’est à l’abri. Je trouve que les programmes proposés par le Centre de prévention du suicide de Québec sont essentiels et qu’il est important de les soutenir financièrement. Ils interviennent en amont, et permettent de détecter les signes de vulnérabilité ou de parler avec quelqu’un de confiance. C’est la raison pour laquelle je m’associe à la Fondation », exprime-t-elle.

 

Pascale Picard offrira un spectacle-bénéfice (dont les détails restent à préciser) à l’occasion de la Semaine provinciale de Prévention du suicide qui se tiendra du 3 au 9 février 2013. Elle participera également au Souper de crabe annuel, prévu le 20 avril prochain au Centre Communautaire de Cap-Rouge, au profit de la Fondation. Les billets pour le Souper de crabe sont d’ailleurs en vente au coût de 150 $ auprès de la Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec.

 

PLUS DE 1,2 MILLION DE DOLLARS
La toute première campagne de financement de la Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec s’est avéré un véritable succès, avec quelque 1,2 million de dollars d’amassés.

 

Ce montant permettra au Centre de prévention du suicide de Québec de continuer à soutenir les programmes  Les amis de Zippy, Les Sentinelles et d’en implanter un nouveau, Et moi, comment ça va?, afin de poursuivre ses efforts de prévention.

 

« C’est nettement au-delà de nos espérances. Nous escomptions 850 000 $ et les gens ont répondu plus que positivement à l’appel. Le suicide touche toutes les couches de la société et tous les âges. Aucun milieu n’est à l’abri de la détresse », a précisé M. Dolbec.

 

Parmi les 150 généreux donateurs de cette première campagne, soulignons la participation financière des entreprises suivantes : Astra Zeneca, Fonds de la Santé et Sécurité au Travail (CSST), Bell, CIBC Wood Gundy, Dolbec International, Industrielle Alliance, Nouveau JD Boischatel, Power Corporation, BMO Groupe Financier, Bristol-Myers Squibb Canada, Caisses Desjardins de la région de Québec, Fiducie Horizon, Fondation Groupe Fleury et associés, Langlois Kronström Desjardins et le Ministère de la Justice du Québec.

 

PLUS DE 20 000 APPELS
Au Centre de prévention du suicide de Québec (CPSQ), plus de 20 000 appels sont reçus par année. « Dans notre intervention, nous nous efforçons de nous attarder autant à la portion de la personne qui veut vivre, qu’à la portion de la personne qui souffre, insiste Mme Lynda Poirier, directrice générale du Centre de prévention du suicide. Pour offrir un encadrement aussi complet et adéquat, il importe de pouvoir offrir une multitude de services différents, qui ne sont pas tous subventionnés. »

 

Le financement obtenu par la Fondation permet donc de bonifier les services offerts par le CPSQ, notamment auprès des endeuillés et dans les milieux de travail, les écoles et les familles, où de l’intervention et de la postvention sont effectuées.

 

À PROPOS DE LA FONDATION
La Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec soutient les services du centre et parraine des programmes de prévention. Sa mission est d’amasser des sommes d’argent, soit par des dons, des activités de financement ou d’autres modes de collecte de fonds. Les principes de la Fondation sont la protection de la vie humaine, le respect de la dignité et de l’intégrité des personnes.

 

-30-

 

SOURCE :
Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec |  www.cpsquebec.ca/la-fondation

 

POUR INFORMATION ET ENTREVUES :
Anne-Marie-A. Savoie | annemarie@fernandezcom.ca |
T 418 704-1559, poste 228 | C 418 934-7448

 

FAITS SAILLANTS

 

LE SUICIDE, EN CHIFFRES

  • Chaque jour, trois Québécois s’enlèvent la vie.
  • En moyenne, 30 personnes par jour sont endeuillées par suicide au Québec.
  • Chaque année, plus de 20 000 personnes appellent au CPSQ
  • De 2001 à 2010, le nombre de suicides est passé de 156 à 95 par année dans la grande région de Québec.
  • Pendant cette même période, le nombre de demandes d’aide est passé de 12 100 à plus de 20 000 par année.
  • 48 % des appels reçus au CPSQ proviennent d’hommes.
  • Le suicide est un phénomène qui, à des degrés divers, affecte tous les groupes d’âge et toutes les classes sociales.
  • Le groupe d’âge le plus touché est celui des 35-49 ans (34 %).
  • Le taux de mortalité par suicide est deux fois plus élevé que le taux de mortalité sur les routes.
  • Le Québec a le taux de suicide le plus élevé des 10 provinces canadiennes.
  • Le coût d’un suicide pour la société est évalué à 849 878 $, incluant les coûts directs pour les services de santé, l’autopsie, les funérailles et les enquêtes de police et les coûts indirects pour les pertes en productivité.