COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
 

Premier budget Marceau
LA BDEQ: DES OBJECTIFS LOUABLES, MAIS UN DÉPLOIEMENT QUESTIONNABLE

 

Québec, le 20 novembre 2012 – Forte d’un réseau de 1 500 professionnels de première ligne voués au soutien et à l’accompagnement des entrepreneurs, l’Association des centres locaux de développement du Québec (ACLDQ) salue les mesures économiques proposées par le gouvernement mais s’interroge sur la mise en place de la nouvelle Banque de développement économique du Québec (BDEQ).

 

« Qu’il s’agisse de stimuler l’investissement privé, d’offrir un soutien concret aux entreprises ou de soutenir des secteurs clés de notre économie, nous sommes en accord. Le réseau des centres locaux de développement adhère à ces objectifs et entend se positionner comme un acteur de premier plan, un partenaire du gouvernement et du milieu municipal dans l’atteinte de ces objectifs », a tenu à rappeler Robert Lefebvre, président de l’ACLDQ.

 

Les informations entourant la création de la Banque de développement économique du Québec, tel qu’énoncées dans les documents budgétaires, laissent perplexe en ce qui concerne les opérations sur le terrain. En voulant simplifier l’accès aux programmes et au financement, le gouvernement minimise le soutien direct dont bénéficient déjà les entrepreneurs à l’échelle locale.

 

L’ACLDQ et ses 120 CLD à travers le Québec entendent faire des propositions concrètes pour la création de la nouvelle Banque et l’élaboration de la future Politique de développement industriel en vue d’assurer l’efficience des interventions, et générer un maximum de retombées économiques.

 

Enfin, la création d’un nouveau congé fiscal de dix ans pour stimuler les grands projets, la prolongation et la bonification jusqu’en 2017 du crédit d’impôt à l’investissement, constituent des mesures intéressantes pour le développement des entreprises.

 

Reste à savoir si le financement des CLD de quelque 78,4 M $ par année pour trois ans, prévu au dernier budget, sera reconduit lors du dépôt des crédits annoncé pour début décembre.

 

UN MODÈLE D’ACCOMPAGNEMENT
Rappelons que les CLD offrent l'ensemble des services de première ligne dont un entrepreneur peut avoir besoin pour démarrer une entreprise ou un projet, pour entreprendre une phase de croissance ou assurer sa relève. Les CLD sont également responsables du plan d’action local pour l’économie et l’emploi (PALÉE) en collaboration avec les partenaires locaux.

 

Basée à Québec, l'ACLDQ regroupe les 120 CLD à travers tout le Québec. Elle a pour mission de représenter et d’accompagner ses membres dans la réalisation de leur mandat de développement économique local et de soutien à l’entrepreneuriat. L’ACLDQ offre et partage des outils permettant aux CLD d’améliorer leur performance.

 

-30-

 

SOURCE : ACLDQ (www.acldq.qc.ca)

 

POUR INFORMATION ET ENTREVUES
Annie Fernández | 418 806-8438 | annie@fernandezcom.ca
Anne-Marie-A. Savoie | 418 934-7448 | annemarie@fernandezcom.ca

 

FAITS SAILLANTS

 

- Les entreprises soutenues par un CLD ont un taux de survie deux fois plus élevé que la moyenne québécoise après cinq ans.

- 30 000 demandes d'entrepreneurs sont traitées par le réseau des CLD chaque année.
- 18 000 emplois sont créés ou maintenus annuellement grâce aux CLD.
- Les interventions financières des CLD génèrent annuellement 500 M$ en investissements. Pour 1 $ investi par le CLD, 10 $ sont générés en investissements locaux.